ÉLS-SLE: obtenir un C et parler comme un locuteur natif

Rencontrez Ryan, sa langue maternelle est l’anglais et il occupe le poste de conseiller stratégique pour le directeur général des communications d’Anciens Combattants Canada. Lisez son expérience sur son apprentissage et préparation ÉLS-SLE avec LRDG! 

Quelques mots sur vous, Ryan…

Je suis né au Canada, à l’Île-du-Prince-Édouard, et je vis actuellement à Charlottetown (Î.-P.-É.) et à Halifax (Nouvelle-Écosse) (je partage mon temps entre ces deux villes).

Mes passe-temps comprennent, entre autres, les voyages et la découverte de nouvelles cultures, le sport, passer du temps avec ma famille et mes amis et regarder des films.

Aviez-vous une expérience de la langue française avant d’étudier avec LRDG ?

Ma langue maternelle est l’anglais. En grandissant, mes parents ne parlaient que l’anglais, mais ils savaient qu’il était important que nous apprenions à lire, à écrire et à parler les deux langues officielles du Canada, l’anglais et le français. Par conséquent, ils nous ont inscrits, ma sœur, mon frère et moi, au programme d’immersion en français. J’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires avec un certificat de bilinguisme en 2006. Cependant, depuis que j’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires, je n’ai utilisé mon français qu’occasionnellement au travail, dans certaines situations en société ou lors de voyages.

Comment avez-vous entendu parler de LRDG ?

LRDG est un fournisseur utilisé par plusieurs de mes collègues qui travaillent pour le gouvernement fédéral. Ils m’avaient recommandé les services de LRDG après avoir participé au programme.

Dans quel but avez-vous appris une langue seconde? Avez-vous atteint votre objectif ?

L’un de mes principaux objectifs en matière de formation linguistique était de renforcer le français que j’avais appris lorsque j’étais plus jeune. Je voulais être encore plus capable de dialoguer avec mes collègues francophones et avec nos clients français. Il était important pour moi de me sentir à l’aise de parler et de répondre dans les deux langues officielles pendant les réunions. Mon objectif pour ma formation en français était d’obtenir un C à l’évaluation de l’interaction orale en langue seconde administrée par la Commission de la fonction publique.

Qu’avez-vous le plus aimé dans votre programme d’apprentissage des langues ?

J’ai vraiment apprécié mes tutrices. J’ai suivi une formation à temps plein qui nécessitait trois heures de formation avec trois tutrices différentes. Étant donné que j’ai passé beaucoup de temps avec elles, je suis devenu très familier avec elles, car nous avons pu parler de nombreux sujets différents. Mes tutrices étaient toujours très bien préparées avec des sujets de discussion intéressants.

Nous aimerions recevoir de vos nouvelles!

Partagez vos commentaires sur votre expérience de formation avec nous!

Prêt à débuter votre expérience d’apprentissage linguistique? Contactez-nous dès aujourd’hui pour commencer!

Comment l’apprentissage d’une langue seconde a-t-il eu un impact sur votre vie quotidienne?

J’ai pu mieux utiliser le français dans mon environnement professionnel, notamment avec mes collègues et mes clients. Je me sens plus à l’aise de discuter de nombreux sujets différents, car j’ai développé mon vocabulaire et mes compétences grammaticales.

A-t-il été difficile pour vous de recommencer à apprendre le français ?

J’ai trouvé qu’il était difficile de commencer mon apprentissage du français parce que je faisais beaucoup d’erreurs au début. En tant que personne qui est fière de son travail, il était difficile de commettre des erreurs et d’être corrigée constamment. Cependant, une fois que j’ai réalisé que les corrections étaient nécessaires et que mes erreurs diminuaient à chaque session, j’ai été très heureux de voir que la formation fonctionnait.

Que pensez-vous de votre expérience avec LRDG ?

J’ai été très satisfait de mon expérience avec LRDG, principalement grâce à mes tutrices. Elles avaient chacune leur propre façon d’enseigner, ce qui m’a aidé à apprendre et à prendre confiance en moi. J’ai abordé différents sujets avec chacune de mes tutrices, ce qui m’a aidé à développer ma capacité à répondre à de nombreux types de questions.

Avez-vous des conseils pour aider les autres apprenants qui préparent leur ÉLS ?

Je vous recommande de pratiquer autant de questions que possible pour vous assurer que vous êtes prêt. Pour moi, mes tutrices me posaient des questions et j’y répondais directement sans y réfléchir. Après notre séance, j’écrivais ma réponse idéale en français afin de l’avoir en tête. À certains moments de notre formation, nous révisions ces questions pour voir si je répondais bien. Plus je pratiquais, plus ma réponse à la question se rapprochait de ma réponse idéale. Il est peu probable que vous connaissiez les questions posées lors de l’évaluation de langue seconde, mais il est certain que vous serez en mesure d’utiliser des parties de vos réponses pratiquées dans toute réponse.

J’ai trouvé que lire des articles de journaux et en discuter avec mes tutrices m’aidait à mieux développer mon vocabulaire et à avoir des sujets de discussion chaque jour. Je pouvais souvent faire référence à ces sujets pour justifier une réponse à une question.

Un mot que vous aimez et un mot que vous détestez en français?

Le mot que j’aime le plus : Pamplemousse

Le mot que je déteste : Chirurgie

Expressions préférées : Sauter du coq à l’âne; Revenons à nos moutons.

SUIVEZ-NOUS SUR NOS RÉSEAUX SOCIAUX​

Vous avez quelque chose en tête?

Dites-nous quels sujets vous aimeriez trouver dans les futurs articles de notre blogue.